Agir ensemble pour l'innovation alimentaire

Formation continue

Les établissements partenaires du RFI Food For Tomorrow / Cap Aliment mettent en place des formations continues dans le secteur agroalimentaire.

Les formations continues proposées peuvent couvrir l’ensemble du spectre de la filière agroalimentaire, dans les domaines suivants : Qualité, Production, Recherche et Développement, Maintenance, Supply Chain, Marketing, Droit.

La formation continue a pour objectif de permettre aux salariés d’améliorer voire d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles. Les établissements essayent donc de proposer des formations en adéquation avec les besoins des entreprises mais sont également à l’écoute de celles-ci pour créer de nouveaux modules.

Plusieurs dispositifs existent pour permettre l’accès des salariés à la formation continue qu’il émane de l’initiative du salarié ou de son employeur :

A l’initiative du salarié :

          Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF est généralement crédité de 24 heures par an les cinq premières années puis 12 heures les années suivantes pour le salarié à plein temps jusqu’à atteindre la limite de 150 heures (le CPF peut être crédité de 48 heures par an et la limite fixée à 400 heures sous certaines conditions).

L’utilisation du CPF naît de la seule initiative du salarié qui souhaite se former. L’accord de l’employeur est uniquement requis lorsque la formation visée a lieu durant le temps de travail.

Le CPF a succédé au DIF (Droit Individuel de Formation) le 1er janvier 2015. Cependant, les heures acquises et non utilisées au titre du DIF son mobilisables en priorité dans le cadre du CPF jusqu’au 31 décembre 2020.

Les frais pédagogiques et les frais annexes peuvent être pris en charge par :

  • l'Opca collectant la contribution reversée par l'entreprise,
  • l'Opacif si le CPF vient compléter un CIF (Congé Individuel de Formation),
  • ou directement par l'entreprise elle-même si celle-ci consacre au moins 0,2 % de sa masse salariale au financement du CPF de ses salariés.

La rémunération du salarié est maintenue si la formation se déroule pendant le temps de travail.

           Congé Individuel de Formation (CIF)

Le CIF peut être demandé par le salarié en CDD justifiant d’une activité salariée d’au moins deux ans dont un an dans la même entreprise et le salarié en CDI justifiant d’une activité salariée d’au moins deux ans au cours des cinq dernières années.

La mise en place d’un CIF nécessite l’accord de l’employeur. La durée maximum d’un CIF est d’un an à temps plein ou de 1200 heures à temps partiel.

La formation est rémunérée. Le montant de la rémunération est conditionné au montant du salaire brut du salarié ainsi qu’au titre obtenu à l’issue de la formation et à l’adéquation avec le plan de formation de l’entreprise.

 

A l’initiative de l’employeur :

          Plan de formation :

En accord avec les représentants du personnel, l’employeur établit un plan de formation qui regroupe les actions de formation correspondant à la politique de gestion du personnel de l’entreprise.

Si l’employeur décide la mise en place d’une formation pour un salarié, celui-ci ne peut s’y soustraire. Par ailleurs, un salarié peut prendre l’initiative de participer à une formation dans le cadre du plan de formation de l’entreprise et aura besoin de l’accord de l’employeur.

Dans un souci d’exactitude, les fiches de présentation éditées pour chacune de ces formations sont actualisées régulièrement.

 

 

 

  • Téléchargez les fiches relatives aux formations continues :

outils

  • Agrobiotis

    L’annuaire national des partenaires et fournisseurs de l'agroalimentaire

  • Le guide des compétences

    Recensement exhaustif de la diversité des compétences ligériennes : laboratoires et équipes de recherche, plateformes régionales d’innovation, centres techniques…

  • Le Guide des formations

    Les formations liées à la filière alimentaire en Pays de la Loire

Actualités

  • start west web

    18ème édition Start West, le 11 avril 2018 à Nantes

    Modifié le 08 décembre 2017

  • Résolutions

    Innovation ouverte : Agriculture du futur : Découvrez les 5 problématiques à solutionner... et proposez vos solutions

    Modifié le 21 novembre 2017

  • Colloque Valorial 2017

    Colloque annuel de Valorial "Mieux innover : l'agro fait sa rêvolution" Jeudi 30 novembre 2017 - Le Ponant - Rennes / Pacé (35)

    Modifié le 14 novembre 2017

  • Analyse rapide web

    Matinée sur les Analyses rapides en agroalimentaire, le 23 novembre 2017 à La Roche-sur-Yon

    Modifié le 13 novembre 2017

  • 6èmes RITT

    6ièmes rencontres sur les Innovations Techniques et Technologiques Industries Agroalimentaires, le 8 décembre 2017 à Nantes

    Modifié le 13 novembre 2017

Agenda

  • 14 nov. 2017

    Commission Performance / Sécurité Santé au travail de Ligeriaa

  • 16 nov. 2017

    Commission Qualité Sécurité des Aliments de Ligériaa

  • 16 nov. 2017

    Commission R&D de Cap Aliment

  • 23 nov. 2017

    Formation Cap Aliment sur les Systèmes d'Information

  • 23 nov. 2017

    Matinée sur les analyses rapides en agroalimentaire

5 bonnes raisons d’adhérer à Cap Aliment

    • Témoignage 1
    • Nous serons toujours plus forts, plus malins et plus persévérants à plusieurs ; Cap Aliment favorise les échanges entre des entreprises, des chercheurs et des centres de formation.

      Dominique CALAIS - Directeur Général de la coopérative maraîchère Océane
    •  Je souhaite adhérer
    • Témoignage 2
    • Cap aliment est le lieu de rencontre indispensable de l’agroalimentaire régional complémentaire des actions d’un pôle de recherche de filière comme Tecaliman

      Fabrice PUTIER - Directeur/Managing Director de Tecaliman
    •  Je souhaite adhérer
    • Témoignage 3
    • La connaissance mutuelle des acteurs industriels et académiques est un gage de réussite de leurs nouveaux partenariats et Cap Aliment y contribue.

      Jean-Luc Courthaudon - Professeur de Biochimie et sciences des aliments à l'Université d'Angers
    •  Je souhaite adhérer